mercredi 24 novembre 2010

COMMENT DEVENIR UN EXCELLENT DESSINATEUR par Francois Matton

Tout d’abord ne cherchez pas à devenir un excellent dessinateur, vous vous crisperiez. Commencez par les choses les plus simples, ce que vous avez sous les yeux, sous la main. Prenez soin d’isoler une seule chose du fond, concentrez-vous sur un seul objet. Il faut que vous le choisissiez, qu’il soit en quelque sorte l’élu de votre cœur. Il est important d’aimer ce qu’on dessine. – d’ailleurs dessiner est une histoire d’amour. En l’observant l’objet va révéler son secret. Vous allez être surpris, vous n’imaginiez absolument rien de la vie de l’objet avant de l’observer pour le dessiner. Vous remarquerez vite que dessiner est une façon de donner à l’objet l’occasion de s’exprimer. Soyez attentif à ce que dit l’objet, il ne braille pas, sa façon de s’exprimer est peut-être le silence. Mettez-vous à l’écoute, penchez-vous avec amour vers l’objet. Sans délicatesse l’objet vous échappera. Faites le silence en vous pour entendre le propre silence de l’objet. C’est magique. Penchez-vous vers de toutes petites choses, des fragments de choses, des quasi rien du tout. Ca vous reposera du bruit du monde. Vu de près le monde est merveilleux, extrêmement reposant, tout nimbé de calme. Et ce calme fait écho au calme caché en vous. Regarder le monde de très près peut être d’un grand secours. Regardez par terre, observez le sol. C’est un très bon début. Après vous pourrez lever le regard très progressivement. Vous verrez d’autres choses, plus grandes, vous verrez des chaises, des bancs, des troncs d’arbres, des voitures, des panneaux publicitaires, des ponts, des gens pressés. Vous assisterez à toute sortes d’événements, d’accidents, de heurts. Il ne faudra pas vous affoler. Il faudra que vous continuiez à observer tout cela avec le même calme que lorsque vous observiez des cailloux et des feuilles sur le sol. Si vous y parvenez, alors vous serez un excellent dessinateur.